Vous êtes ici : Affiche de la manufacture de tôlerie FSA (Fait Selon Art)

Affiche de la manufacture de tôlerie FSA (Fait Selon Art)

Affiche de la manufacture de tôlerie FSA (Fait Selon Art)
P. Rousset
1999.2.3
1er quart du XXe siècle
Papier, encre, toile
H. : 119 cm, L : 159 cm




Cette affiche de la manufacture de tôlerie FSA (Fait Selon Art) a été diffusée dans un but commercial et publicitaire. Une buanderie,sorte de chaudron en acier destiné à cuire les aliments pour le bétail, au logo FSA se détache au sein du médaillon central. Quatre sections aux angles représentent une citerne, une citerne munie d'une pompe, un abreuvoir et une pompe. La publicité précise le contenu de la vente par les termes suivants : « FSA bacs, tonneaux, réservoirs, buanderie, pompes, abreuvoirs, tuyaux tout acier. En vente chez tous les quincailliers et marchands d’appareils de chauffage. »

La manufacture de tôlerie FSA (Fait Selon Art) fut fondée en 1922 à St-Amour, dans le Jura, par Ferdinand Fillod (1891-1956). La première usine de chaudronnerie et de construction mécanique, dite du Grand Saint-Michel, fit suite à un atelier créé deux ans plus tôt. Fabriquant du matériel agricole en métal galvanisé, des réservoirs et des chaudières à marmite, l’usine se développa rapidement : le matériel produit était innovant car moins lourd que celui en fonte et en ciment alors utilisé dans les exploitations agricoles. Par la suite, l’usine se diversifia avec la production de constructions métalliques du type baraques de chantier. Fillod inventa alors un système de construction « tout acier » dont la validité fut vérifiée par la réalisation d'un prototype : les murs, à double paroi, étaient composés de panneaux en acier verticaux ; l’écartement entre les deux parois était assuré par des entretoises, l'espace étant comblé par un matériau isolant ; la rigidité naturelle des panneaux dispensait de toute autre structure portante. En 1928, Fillod déposa un brevet et, afin d’exploiter son invention, s’associa l’année suivante à la famille De Wendel. La société Constructions métalliques Fillod (CMF) fut fondée, son siège social étant à Hayange et ses usines à Florange et Ardon.

Dans les années 1940, une cité, dite des Enversys, fut adjointe à la manufacture de tôlerie FSA de St Amour. Peu à peu, l’usine se développa, tenant compte de l’accroissement de la production. Elle devint la S.A Fillod en 1952. En 1949, Fillod quitta son poste de directeur technique – administrateur à l’usine de Florange et se consacra à celle de St-Amour.

Les usines de Florange et de St-Amour restèrent en activité une trentaine d’années après le décès de Ferdinand Fillod en 1956. A partir des années 1990-2000, des chercheurs, des ingénieurs et des architectes s’intéressèrent aux réalisations de Ferdinand Fillod en notant des similitudes avec celles de Jean Prouvé.