Vous êtes ici : Collections ethnographiques >> Machine à laver électrique

Machine à laver électrique

Machine à laver électrique
1981.19.1
1925
Fonte, fer, cuivre, caoutchouc
H. : 114 cm, L. : 75 cm, P. : 84 cm
Don de Mme Charbonneau



Cette machine à laver, la Flamande, fabriquée à Quarouble (Nord), est l’une des premières à être électrique. Datant de 1925, elle se compose d’une grande cuve sous laquelle est placé le moteur, ainsi que d’un système de roues et de courroies.

Bien que le premier brevet pour une machine à laver mécanique fut déposé en 1797 par l’Américain Nathaniel Briggs, la première génération de machines à laver le linge apparut véritablement à la fin du XIXe siècle. Celles-ci reprenaient encore plus ou moins les gestes anciens : le linge était brassé, baratté, puis essoré. En 1851, James King créa la première machine à tambour permettant de brasser de linge à l’aide d’une manivelle. Il convenait ensuite d’essorer le linge entre deux rouleaux. En 1898, le constructeur français Flandria fabriqua la “Barboteuse”. Ce tonneau en bois était muni d’un mécanisme actionné par une manivelle qui permettait de frotter le linge contre les parois de la machine.

La deuxième génération de machines à laver, équipée d’un moteur électrique, réduisit considérablement les actions à réaliser pour laver le linge. La société canadienne Beatty Brothers dans l’Ontario fut la première à fabriquer un baquet à laver. L’appareil eut néanmoins du mal à s’imposer à cause de problèmes de température, de fuites et de risques d’électrocution. La société Conord proposa sa toute nouvelle machine à laver le linge en 1931 : lavage, rinçage, essorage, la machine faisait tout. Sur le côté, une arrivée pour le gaz alimentait un réseau de brûleurs qui chauffaient l’eau de la cuve. Une simple manette permettait de passer du lavage à l’essorage. Un robinet commandait l’évacuation des eaux usées.

C’est seulement à la suite de la Seconde Guerre mondiale que le marché de la machine à laver se développa. Le programmateur, enchaînant lavage, rinçage et essorage, fit son apparition dans les années 1960. Le tambour horizontal, lavant mieux, se généralisa. Un changement de mentalité fut déterminant le côté pratique du produit prenant le pas sur la tradition. Ainsi, dès 1967, près de 50% des foyers français furent équipés d’un lave-linge. Dix en plus tard, près de 75% des ménages français possédèrent leur lave-linge et le premier lave-linge - sèche-linge fut créé.