Vous êtes ici : Collections militaria / armement >> Cuiller (ou bague) à boulet

Cuiller (ou bague) à boulet

Cuiller (ou bague) à boulet
1999.34.1
Fer forgé
L. : 140 cm, L. : 14 cm, P. : 25 cm
Collection militaria / armement

 
Cette grosse louche servait à manipuler des boulets de canon en fonte chauffés au rouge. La cuiller -ou bague- possèdait un long manche pour que l’artilleur ne se brûle pas dans la manipulation. La cuiller, de forme concave, permettait d’épouser la forme du boulet chauffé au rouge. Cet instrument a été forgé et riveté à la main.

L’apparition de cette technique n’est pas précisément datée, les différentes sources en faisant mention s’étalant de 1342 à 1675 jusqu’à son utilisation généralisée. Napoléon, alors général, décida en 1793 d’en équiper les batteries côtières de Méditerranée dont il a la charge. Pour des utilisations pérennes, comme la défense du littoral contre les attaques navales, des fours en dur sont construits. Ils consistent en général en un plan incliné rainuré, surmonté d’une voûte et muni d’un ou deux foyers, sur lequel sont placées plusieurs rangées de boulets. On peut d’ailleurs encore voir aujourd’hui les vestiges de fours à boulets qui équipaient certains forts côtiers en Bretagne et sur les îles de Lérins en Méditerranée.