Vous êtes ici : Collections scientifiques, techniques et industrielles >> Maquette de bocard hydraulique


Maquette de bocard hydraulique

Maquette de bocard hydraulique
1962.1.1
1962
Claudine ANDRÉ, C.R.H.S. Centre de Recherche de l’Histoire de la Sidérurgie
Bois, fer
H : 50 cm ; L : 122 cm ; L : 70 cm
Centre de Recherche de l’Histoire de la Sidérurgie


Le bocard est une machine connue depuis l’Antiquité et qui fut utilisée jusqu’au XXe siècle pour casser des blocs de minerai. L’industrie sidérurgique s’en servait notamment dans le but de calibrer le minerai avant son passage dans le haut-fourneau, ou d’en séparer les matières indésirables après transformation. Le bocard pouvait aussi transformer en poudre n’importe quelle autre matière.

Son principe tient à l’assemblage de plusieurs pilons constitués chacun d’une tige de bois ou de métal dont la base est lestée. Le pilon vient frapper le minerai stocké au fond d’un bac dans lequel il « tombe » à une cadence régulière. Les mouvements de montée et de descente sont provoqués par l’action d’un cylindre rotatif horizontal bardé d’excroissances appelées cames. Ces dernières accrochent les pilons au niveau d’aspérités sur leur tige (les ergots ou mentonnets) puis les soulèvent avant de les laisser retomber. Le cylindre horizontal est lui-même actionné par une roue.

Il existe des bocards hydrauliques, comme celui représenté sur cette maquette. La machine est alors associée à une roue à aubes et à un canal rempli d’eau, comme pour un moulin.

Ce modèle est inspiré de celui dessiné dans l’Encyclopédie de Diderot ; il possède cinq pilons. Claudine André, la maquettiste a également reproduit une passerelle enjambant le canal, ainsi qu’un tas de minerai stocké près de la machine. Deux écluses situées devant celle-ci permettent de réguler l’arrivée d’eau et donc le courant actionnant la roue à aubes.