Vous êtes ici : Collections scientifiques, techniques et industrielles >> Tuyaux de Versailles

Tuyaux de Versailles

Tuyaux de Versailles
Seconde moitié du 17ème siècle
Fonte moulée
H. : 104 cm, L. : 50 cm, P. : 50 cm (pour chaque élément)


Pour satisfaire les envies toujours plus grandes de Louis XIV, les plus ingénieux s’évertuent à améliorer et agrandir continuellement les pièces d’eau des jardins de Versailles. Entre 1661 et la mort du Roi en 1715, que d’aqueducs, d’étangs artificiels, de détournements d’affluents, de moulins et autres constructions impressionnantes – telle la machine de Marly – pour alimenter en eau ce qui doit représenter la grandeur de sa Majesté.

Les canalisations en troncs d’arbres évidés, en plomb ou cuivre alors utilisées montrent leurs limites assez rapidement. Onéreuses, supportant mal les pressions élevées, elles doivent faire place à des innovations. C’est dans ce cadre que les frères Francine, issus d’une lignée d’intendants des eaux et fontaines de France, élaborent en 1672 des tuyaux dans un matériau plus résistant, moins cher et qui limite les fuites : la fonte.

Au total, ce sont 35 kilomètres de réseau hydraulique à entretenir et qui fonctionnent toujours aujourd’hui, près de 350 ans plus tard, après une rénovation à la fin du XIXème siècle et en 1960. C’est la société Saint Gobain Pont-à-Mousson qui installe à Versailles de nouveaux tuyaux en fonte.