Vous êtes ici : DÉCOUVRIR >> Collections en ligne >> Les hauts-fourneaux de Maxéville

Les hauts-fourneaux de Maxéville

Les hauts-fourneaux de Maxéville
Michel-Auguste Colle (1872-1949)
1992.13.1
1909
Huile sur toile
H : 164,1 cm, L : 109 cm


L’huile sur toile, Les hauts-fourneaux de Maxéville par l’artiste Michel Colle (1872-1949), est un paysage industriel nocturne mettant en valeur les lumières des installations sidérurgiques fonctionnant en continu. Formé au dessin et à la taille du cristal dans les usines de la cristallerie de Baccarat où il travailla jusqu’en 1903 avant de s’adonner à une carrière d’artiste peintre, proche d’Eugène Corbin, propriétaire des Grands Magasins de Nancy, Michel Colle est surtout connu pour ses toiles consacrées à la campagne lorraine ou ses paysages industriels. Au centre du paysage nocturne, un haut-fourneau en fonctionnement rougeoie en contraste. On distingue les hautes silhouettes des installations du haut-fourneau, du bâtiment de la halle de coulée, les deux cheminées ainsi que des arbres matérialisant les berges du canal de la Marne au Rhin. Le tableau des hauts-fourneaux de Maxéville, représente l’usine du Pont fleuri, implantée dans le Bassin de Nancy en 1867 par la Société de Vezin-Aulnoye (deux hauts-fourneaux, puis un troisième en 1869). Au moment où Michel Colle réalise son tableau, vers 1909, la Société des Hauts-Fourneaux de Maxéville produit de la fonte d’affinage et de moulage pour des usines de transformation (usines de seconde fusion) situées en Haute-Marne. Ces hauts-fourneaux de Maxéville cessent toute production lors de la Seconde Guerre mondiale. Maintenant détruits, leur emplacement abrite une zone industrielle.