Vous êtes ici : DÉCOUVRIR >> Collections en ligne >> Sidérurgie

Sidérurgie

Sidérurgie
Raymond Subes (1891-1970)
1988.2.1
1953-1955
Sculpture en acier poli à deux patines
Poids 64 kgs
H. 87 cm L. 116 cm P. 39 cm


Cette sculpture du célèbre ferronnier d’art français, Raymond Subes (1891-1970), a été réalisée pour la salle à manger du Président de la Chambre syndicale de la sidérurgie française, organisation professionnelle créée en 1946. Entre 1953 et 1955, Raymond Subes réalise portes et escaliers métalliques, mobilier en acier bleui et chenets de l’appartement de réception de la Chambre syndicale de la sidérurgie française, situé avenue de Madrid, Paris 8ème. Cette sculpture « Sidérurgie » date de cette période comme une autre œuvre intitulée « Spirale », aujourd’hui non localisée.

Allégorie moderniste de la sidérurgie, cette sculpture est un élément décoratif composé de spirales, enroulements, sphères, boules et étoiles démontrant la virtuosité du ferronnier d’art. Il n’y a pas de lien direct entre les éléments du décor et la sidérurgie si ce n’est l’usage, par Raymond Subes, de plusieurs aciers : acier poli, acier oxydé. Dans l’œuvre présentée au musée, Raymond Subes allie la technique de la forge traditionnelle aux méthodes et aux motifs modernes. Cette sculpture a décoré la salle à manger du Président mais nous ne savons pas si elle avait un autre usage : emblème ? trophée ? Toutefois, il existe une autre version plus petite que celle du Musée de l’Histoire du fer et réalisée en acier poli et cuivre rouge. La version tout acier a été offerte au Musée de l’Histoire du fer par la Chambre syndicale de la sidérurgie française en 1988.