Vous êtes ici : Collections minéralogiques & de géologie >> la météorite de Gibéon

la météorite de Gibéon

Fragment de la Météorite de Gibéon (Namibie)
N°inv. 2000.1.1 .
Sidérite de 32,4 kg et 4,5 milliards d’années
Acquisition du musée en l’an 2000


Le fer est un élément répandu dans l’univers. On le retrouve par exemple dans les planètes dites « telluriques » comme la Terre, Vénus, Mars ou encore Mercure. Les météorites métalliques ou sidérites, roches venues du ciel, témoignent de ce phénomène.

Le musée de l’Histoire du fer conserve deux météorites, un fragment de la météorite de Gibéon trouvée en 1836 en Namibie et un fragment d’une météorite trouvée en 1922 au Texas.

Constituée d'un alliage fer-nickel, contenant également du cobalt et du phosphore, la météorite de Gibéon (en photo) s'est désintégrée en de nombreux fragments avant son impact.

Avant l’invention de la métallurgie, les hommes ne disposaient que du fer météorite pour forger des outils, des armes et des bijoux. Ces objets tiraient leur préciosité de leur rareté, mais aussi et surtout de leur nature céleste, comme en témoigne la découverte d’une dague en fer météorite dans le sarcophage de Toutankhamon (musée égyptien du Caire). De nos jours, des amateurs font façonner des armes et des bijoux à partir de météorites de fer.